Holding Confection

3 portraits de femmes musulmanes créatrices de mode

Découvrez qui sont ces femmes entrepreneuses

Toulouse, le 8 Mars 2022
3 portraits de femmes musulmanes créatrices de mode

Les tenues vestimentaires des femmes musulmanes n’ont pas été toujours reconnues en Occident, et ce pendant plusieurs décennies. Cependant, grâce à  l’engagement de nombreuses créatrices qui ont pris leurs valeurs et les ont introduites dans l’industrie de la mode, la donne a progressivement changé.

Ces artistes musulmanes prennent non seulement position pour ce en quoi elles croient, mais encouragent également différents publics à s’intéresser à leur style. Sans plus tarder, découvrez ces 3 femmes musulmanes créatrices de mode issus de différents horizons…

femmes musulmanes créatrices de mode

Diana Kotb

Cheffe d’entreprise, épouse et mère de 2 enfants, Diana Kotb est avant tout journaliste de formation. Elle a commencé son parcours à l’Université of Technology de Sydney pour y étudier le journalisme. Cependant, un cours au Whitehouse Institute of Design l’a dirigée dans une direction différente. “Dès mon plus jeune âge, j’ai toujours semblé graviter vers les arts et le design. Cela m’est venu très naturellement”, déclare Kotb. “J’étais également entourée de femmes féminines et à la mode qui créaient leurs propres vêtements et n’étaient jamais limitées par ce qui était accessible au public. Je pense que cela a créé une base très solide et que je ne pensais pas pouvoir faire carrière.”

Immédiatement après avoir obtenu son diplôme, elle a commencé à étudier à l’EBI Fashion College et à faire un stage chez certains des meilleurs créateurs de mode d’Australie. Elle rejoint ensuite le magazine australien Marie Claire, où elle travaille en tant que responsable du département de la mode. Après quatre ans, elle devient désenchantée par le monde éditorial et le désir de créer sa propre entreprise l’oblige à partir. femmes musulmanes créatrices de mode

C’est ainsi que le véritable voyage de Diana Kotb a commencé.

Diana Kotb Vicereine 2015 D Diana Kotb Vicereine 2015 D

⁵Je me souviens m’être assis avec ma mère très tard dans la nuit et avoir dit que le design de mode et les affaires étaient ce que je voulais faire. Je suppose que tout est devenu réalité après ça. En juin 2014, elle lance sa première collection de vêtements féminins modestes. Ce concept est conçu pour la femme qui souhaite s’habiller avec élégance et pudeur. La première campagne montre un mélange de beauté et de mélancolie, tournée au Camden Lodge de Sydney, une maison classée au patrimoine australien gravement endommagée par un incendie.

La superwoman”, explique Kotb, “est une femme qui n’est pas définie pour un groupe particulier. Elle est la femme de carrièriste, l’étudiante, la mère… la femme du temps.femmes musulmanes créatrices de mode

DK Banner BNW 2021 Collection 6 DK Banner BNW 2021 Collection 6

Chaque pièce de Diana Kotb est conçue et produite exclusivement en Australie. Bien que Kotb se demande combien de temps elle pourra maintenir cette exclusivité. “Chaque fois que je vais développer quelque chose de nouveau ici, je découvre qu’une usine a fermé, ou que les fournisseurs qui s’approvisionnent en un certain tissu ne le fournissent plus.” femmes musulmanes créatrices de mode

En tant que créatrice de mode, vous voulez toujours inventer ces pièces folles et avant-gardistes, mais cela ne fonctionne tout simplement pas de cette façon sur ce marché… c’est une danse délicate entre l’artistique et ce qui peut se vendre”, déclare Kotb. “Cela coûte tellement cher à produire ici, que chaque décision doit être prise d’un point de vue commercial, malheureusement. Si vous ne pouvez pas vendre, vous ne survivrez pas longtemps et vous ne paierez pas vos factures.

Diana Kotb Winter 2015 A Diana Kotb Winter 2015 A

Alors qu’est-ce que Diana Kotb a appris sur le business de la mode ? “Je ne sais pas. Je sens que j’apprends en permanence. Si je pouvais dire que j’ai appris quelque chose, je pense que ce serait de garder un œil sur vos finances, de concevoir pour vos clients et de continuer à avancer. Croyez en la marque et en ce que vous confectionnez…femmes musulmanes créatrices de mode femmes musulmanes créatrices de mode

DK Winter 2016 Collection 01 DK Winter 2016 Collection 01

Hana Tajima

Tajima-Simpson, 29 ans, a parcouru un long chemin depuis la petite ville du sud-ouest catholique de l’Angleterre où elle est née d’une mère anglaise et d’un père japonais. Elle s’intéresse à l’Islam après côtoyé des étudiants musulmans pour la première fois à l’université. Après avoir lu une traduction du Coran et échangé avec ses amis, elle se convertie à cette religion. femmes musulmanes créatrices de mode

hana tajima

Pendant ses études de design de mode, elle se concentre sur les besoins des musulmanes. Elle commence à expérimenter, en publiant des photos de ses créations de hijabs et d’autres vêtements sur son blog pour évaluer les réactions.

Son profil montant attire alors l’attention de l’une des plus grandes chaînes de mode, Uniqlo. Depuis 2016, la marque vend sa ligne aux États-Unis et l’introduit au Japon quelques temps après. femmes musulmanes créatrices de mode

w main w main

« J’aime l’idée de la rencontre de deux mondes différents. Je pense qu’il y a beaucoup de choses passionnantes qui peuvent se produire de manière créative lorsque vous travaillez avec un partenaire qui est vraiment ouvert à quelque chose de nouveau », explique Hana Tajima lors d’une interview pour Vogue.

«Je pense que les gens cherchent vraiment à trouver une identité collective, et cela m’a vraiment parlé. Nous sommes tous différents, mais nous sommes tous ensemble au même endroit», dit-elle.

https%3A%2F%2Fhypebeast.com%2Fwp content%2Fblogs.dir%2F6%2Ffiles%2F2021%2F03%2Fhana tajima uniqlo ss21 collection collaboration tw https%3A%2F%2Fhypebeast.com%2Fwp content%2Fblogs.dir%2F6%2Ffiles%2F2021%2F03%2Fhana tajima uniqlo ss21 collection collaboration tw

Son objectif ultime avec la collection était de créer des vêtements qui célèbrent et embrassent les différentes morphologies. En abordant son objectif ultime dans la mode, Tajima commence à devenir poétique.  “

Webp.net gifmaker 24 Webp.net gifmaker 24

Imaginez que vous êtes en voyage, par exemple, et que vous vous arrêtez quelques instants. Vous sortez et vous êtes dans un endroit où vous n’êtes jamais allé auparavant, puis pendant un instant, vous vous retrouvez exactement tel que vous êtes, et il y a un calme et une sorte de confiance que vous incarnez. C’est ce que je veux qu’on ressente quand les gens portent ces vêtements », dit-elle.

hana tajima femme musulmane entrepreneuse

Ibtihaj Muhammad

Ibtihaj Muhammad attire immédiatement l’attention.

Lors de sa performance historique aux Jeux olympiques de 2016 à Rio, elle est devenue la première femme musulmane américaine à concourir et à remporter une médaille tout en portant un hijab. femmes musulmanes créatrices de mode

Ibtihaj Muhammad feat Ibtihaj Muhammad feat

Dans une interview pour Nike à l’occasion de son partenariat “Move to Zero” en 2019, Ibtihaj raconte : “Je crois qu’il faut apprendre à “donner”, que ce soit à ma communauté locale ou internationale“.

J’ai une marque de vêtements, Louella, qui a toujours été dans une démarche de conscientisation. Nous ne fabriquons qu’ici aux États-Unis et nous ne travaillons qu’avec des femmes manufacturières qui emploient des femmes, donc j’ai l’impression que cet état d’esprit a toujours été là. Je ne sais pas si ça vient de ma foi en tant que  musulmane. Je m’efforce de toujours réfléchir à comment servir les autres pour laisser le monde dans un meilleur état” explique Ibtihaj.

Auteur : Serrine S. pour Holding Confection.  femmes musulmanes créatrices de mode

Articles dans la même catégorie :

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.